Respirer
dimanche le 14 JUILLET 2019

Peur de tout rater «FOMO», c’est mal (…vraiment?)

Contrairement à l’opinion populaire, la peur de tout rater peut être à la fois nuisible et utile.

par Jess Campbell

Tout le monde a connu «FOMO», la peur de tout rater, à un moment donné dans leur vie. Si vous ne l’avez pas connue, nous sommes au milieu de l’été et les chances de développer «FOMO» sont assez élevées. Il fait beau (d’habitude, selon votre lieu de résidence) et il y aura forcément des gens dans votre vie qui font des choses que vous ne faites pas, mais que vous aimeriez à faire, tels qu’ils voyagent, ils socialisent [IRL! (dans la réalité)], ils apprennent quelque chose de nouveau ou tout simplement ils ont le temps de faire ce qu’ils veulent, quand ils le veulent.

Les agriculteurs n’ont pas tous ce temps. Une longue fin de semaine n’existe pas. Et l’idée de prendre des vacances prolongées loin de la ferme peut sembler presque impossible. Sans parler de l’anxiété.

Bien sûr, les médias sociaux ont intensifié le «FOMO». Nous savons déjà que regarder les médias sociaux et taper deux fois sur cette photo « parfaite » de quelqu’un fait du canoë au coucher du soleil peut vous faire vous sentir mal et peut avoir un effet néfaste sur votre santé mentale.

Donc, la chose simple à faire serait d’éviter tous les situations qui peuvent causer le «FOMO» – non? Restez à la maison, restez seul et ne sortez jamais.

Ça a l’air super.

«FOMO» – EST-CE BON ?

Certains disent que la peur de tout rater peut vous inciter à réaliser les rêves et les objectifs que vous voulez pour vous-même. Vous voyez que les autres réalisent des choses similaires et au lieu de vous vous sentez mal à l’aise, vous vous sentez motivé à réussir.

Cependant, le truc c’est de savoir si ce que vous avez peur de rater est quelque chose que vous voulez réellement.

Vous aimez faire du canoë au coucher du soleil ?

Ou apprendre à griller un steak à la perfection ?

Ou acheter encore 100 acres ?

Il s’agit de savoir si la réalisation de ces choses améliorera votre vie dans le moment ou améliorera votre vie en général. Si vous sentez que c’est votre mission dans la vie d’en apprendre plus sur la façon de griller le boeuf de sorte que la viande tombe de l’os – allez apprendre cela.

Si vous voulez vraiment faire passer votre entreprise agricole à un niveau supérieur en présentant un plan d’achat à votre voisin qui pourrait vouloir vendre son exploitation au cours des cinq prochaines années – allez faire ça.

Si vous êtes sûr que votre vie sera incomplète à moins que vous testiez vos compétences de photographie dans un canoë au milieu d’un lac au coucher du soleil – allez-y. Si ça peut vous faire plaisir !

RALENTIR VOTRE «FOMO»

Quand on veut faire quelque chose ou dire quelque chose ou être quelqu’un pour toujours faire mieux que les voisins, les problèmes se présentent. La peur de tout rater suppose (surtout sur les médias sociaux) que ce que vous voyez est le scénario entier – mais ce n’est presque jamais le cas.

Est-ce que votre ami de Twitter vient d’acheter une autre parcelle de terrain pour agrandir sa ferme? Génial! Ce que vous ne savez pas, c’est que leur flux de trésorerie est à peine disponible et ça sera difficile pendant longtemps.

Votre voisin est-il revenu de deux semaines de vacances en Europe, loin de sa ferme? Merveilleux! Ce que vous ne savez pas, c’est qu’ils avaient besoin d’y aller parce qu’ils étaient au bord d’une dépression nerveuse.

Si vous désirez ce que quelqu’un d’autre semble d’avoir, essayez de prendre une profonde respiration et de regarder autour de votre situation actuelle. Vous avez le pouvoir de contrôler votre propre vie et c’est un pari sûr qu’il se passe des choses géniales que vous choisissez d’ignorer (même les petites choses, comme un souper à la mijoteuse prêt après vos travaux ou un ciel d’été calme, frais et étoilé).

Ce qui revient à FOMO est de comprendre pourquoi vous vous sentez comme vous ratez tout et de prendre les mesures pour atténuer ce sentiment. FOMO peut vous aider à suivre votre rêve – mais il peut aussi vous aider à réaliser que peut-être, toutes choses considérées, vous le vivez déjà.

Ça se résume à comprendre pourquoi vous vous sentez comme vous ratez tout et vous prenez des mesures pour atténuer ce sentiment. Le «FOMO» peut vous aider à suivre votre rêve – mais il peut aussi vous aider à réaliser que peut-être, tout bien considéré, vous vivez déjà votre rêve.

dimanche le 30 juin 2019

On a besoin de plus de stress

On sait ce qu’est le stress, mais parfois faut-il en avoir davantage? La réponse peut vous surprendre…

par Jess Campbell

Les agriculteurs connaissent bien le stress:
ce qu’il signifie;
quel effet il fait;
pourquoi il se produit.

Certes, on connaît moins bien comment gérer efficacement le stress pour qu’il reste gérable.

Croiriez-vous que la solution à la gestion du stress pourrait être plus de stress?

Ne quittez pas cet article tout de suite.


LE BIEN CONTRE LE MAL

La détresse est le stress auquel les agriculteurs peuvent faire face. Par définition, c’est la réaction humaine à tout changement perçu comme un défi ou une menace. Peu importe quel produit que vous cultivez ou quel type de bétail dont vous vous occupez, la détresse survient tous les jours; cela fait partie du travail.

Un palier sur le tracteur se détache.
Vos bovins traversent une clôture et entrent dans le champ d’un voisin qu’il vient de planter.
Toute votre famille tombe malade avec la même maladie mystérieuse qui met une porte tournante sur la salle de bain.
C’est la détresse.

Le stress positif «eustress», d’autre part, est la réponse naturelle de notre corps à quelque chose d’excitant ou d’anticipatoire.

Oui, votre cher vieux pick-up est mort, mais acheter un nouveau pick-up est amusant.
Votre partenaire est en train d’accoucher avec votre premier-né et vous conduisez très rapide à l’hôpital.
Vous avez enfin réservé une nuit dans une maison de campagne avec des amis.

Toutes ces situations vous feront probablement ressentir un certain niveau de l’eustress ou du « bon » stress. Vous vous sentez généralement plus léger, encore plus heureux; excité par ce qui se passe ou ce qui est à venir. Se concentrer vient plus facile afin que vous puissiez faire la tâche à accomplir. Dans l’ensemble, l’eustress vous fait généralement sentir assez bien.


UNE QUESTION D’ÉQUILIBRE

L’eustress vous revigore tandis que la détresse peut saper votre énergie au point d’épuisement.

Alors, comment éviter d’arriver à l’épuisement ?

En supposant que vous n’êtes pas déjà épuisé perpétuellement, essayez d’ajouter un peu d’eustress pour que votre journée ne soit pas complètement remplie de détresse.

Si vous n’êtes pas certain de ce que cela pourrait représenter, considérez ceci : l’eustress, par définition, a un effet bénéfique pour votre santé, votre motivation, votre performance et votre bien-être.

Que pourriez-vous mettre en place pour vous aider?

Couchez-vous plus tôt, même si c’est seulement 10 ou 15 minutes plus tôt.
Créez une liste de vos chansons préférées (c.-à-d. nostalgiques qui vous font sourire) et écoutez-les pendant que vous travaillez.
Arrêtez le tracteur, sortez de la cabine et tenez-vous à l’extérieur afin que vous puissiez respirer cinq respirations profondes d’air frais.
Appelez un ami ou votre partenaire juste pour entendre leur voix. Et la vôtre.

Comme vous voyez, équilibrer les types de stress dans votre vie ne doit pas être difficile. La clé est de faire ce qui fonctionne et se sent bien pour vous. Si vous êtes un couche-tard et vous êtes très productif après le coucher du soleil, peut-être vous n’aurez aucun avantage de vous coucher tôt (c’est choquant, mais pas mal).

En bref –

En tant qu’agriculteur, vous savez déjà ce qui ne va pas.

Alors, trouvez ce qui est bon et faites-en plus, même si c’est juste un peu plus.

dimanche le 16 juin 2019

C’est une bonne fête des pères?

Le premier article du «dimanche pour les soins personnels» rend hommage à ceux qui n’ont pas un état d’esprit particulièrement festif aujourd’hui.

par Jess Campbell

Dans nos vies occupées à la ferme, c’est facile d’oublier des jours comme la fête des pères.

Si vous l’avez oublié – aujourd’hui c’est la fête des pères.

Mais peut-être vous ne l’avez pas oublié. Peut-être vous avez oublié la fête des pères par accident ou par exprès car ce n’est pas une bonne journée pour vous. Si c’est vous, ce n’est pas grave.

Lorsqu’on fête ces journées – elles ne sont pas des jours fériés mais elles sont extraordinaires – il est important de se rappeler que ces journées extraordinaires peuvent être très difficiles pour beaucoup de gens.

Peut-être que votre père n’est pas dans votre vie parce que c’est nécessaire pour votre bien-être.

Peut-être que votre père n’est pas dans votre vie parce qu’il est décédé l’année dernière. Ou il y a 20 ans.

Peut-être avez-vous une relation tendue avec votre père et il est difficile de feindre de célébrer quelque chose que vous n’avez pas (c’est-à-dire un rapport digne des cartes de souhaits).

Peut-être que, pour une raison quelconque, vous n’avez jamais eu la possibilité de connaître votre père.

Quand vous avez un bon père et des enfants géniaux, la fête des pères est formidable et facile à célébrer, comme il se doit. Mais elle peut aussi ne pas être géniale.

Pas géniale parce que vous et votre femme avez essayé d’avoir un bébé pendant trois ans et vous avez toujours une chambre d’enfant inoccupée.

Pas géniale parce que votre enfant est décédé l’année dernière. Ou il y a 20 ans.

Pas géniale parce que vous avez une relation tendue avec votre enfant et vous préférez de ne pas célébrer quelque chose qui ne se sent pas digne de célébrer.

Pas géniale parce que, pour une raison quelconque, vous n’avez jamais eu la possibilité de connaître votre enfant.

Alors, en ce jour de fête paternelle – que faites-vous si la fête ne vous inclut pas?

Tout d’abord, quoi que vous pensiez de ce jour, c’est correct. Si vous vous sentez génial ou pas génial, ou quelque chose entre les deux – Tout. Va. Bien.

Si vous êtes inondé de messages de la fête des pères sur les medias sociaux – peut-être déconnectez-vous des medias sociaux pendant un certain temps. Contrairement à l’opinion populaire, le monde continuera de tourner si on se déconnecte de Twitter.

Si vous ne voulez pas vous déconnecter, alors socialisez. Envoyez un texte à quelqu’un que vous aimez. Ou mieux encore, téléphonez-lui ou même organiser de se rencontrer en personne!

Le but est d’exprimer vos sentiments et la méthode n’est pas importante.

Parfois, le mieux à faire est aussi le plus difficile.

Si vous êtes un enfant qui veut honorer son père… ou un père qui veut honorer son enfant… trouvez un moyen de le faire.

Donnez-leur un peu de temps et d’espace dans vos pensées aujourd’hui. Ne censurez pas vos émotions comme ces pensées remplissent votre esprit. Quoi qu’il vienne – laissez-le venir. Même si c’est seulement pendant une ou deux minutes. Une ou deux minutes suffissent, surtout si c’est douloureux.

Si aujourd’hui est un jour à célébrer, alors célébrez-le absolument.

Si vous ne voulez pas célébrer – ça va aussi.